fesman_2009

 

Pour le troisième Festival Mondial des Arts Nègres (Fesman), prévu du 10 au 31 décembre prochain, le gouverneur de Dakar a émis un arrêté interdisant la tenue des matchs de Navétanes. Ainsi, le championnat populaire qui draine le plus de monde dans les stades ne sera pas de la partie. Ces rencontres au terme desquelles le public offre un spectacle désolant, avec des scènes de violence sans précédent. Au coup de sifflet final, personne n'ose s'aventurer aux alentours du stade Demba Diop, surtout pour les rencontres qui se jouent en nocturne. Pis, ces pseudo fans de football prolongent l'Intifada jusque dans les quartiers environnants. Les rues de Dieuppeul, Grand Dakar, Niary Tally et Bouguiba sont envahies par des supporters qui perturbent la circulation et dont les jets de pierre fracassent souvent les pares-brises des véhicules. La preuve a été donnée par les supporters de l'AS Colobane de la Zone 3 vendredi dernier: Menés au score et concédant un penalty, ils n'ont pas hésité à «bombarder» sur tout ce qui bougeait. Les forces de l'ordre ont fini de riposter avec les lacrymogènes jusque dans leurs retranchements.

Avec les nombreux visiteurs qu'attendent les organisateurs, l'image du Sénégal en prendrait sûrement un coup. Même si ces hôtes tardent encore à pointer le bout de leur nez. Alors, pour représenter le football, les rencontres des sélections nationales Junior et cadette feront l'affaire. La première affrontera le Club brésilien de Sao Polo, tandis que la seconde devra en découdre avec l'équipe brésilienne des – 17, le samedi 11 décembre au Stade Léopold Sédar Senghor. 

Gaëlle YOMI