Le comité directeur de la Fédération sénégalaise de Karaté a démis de ses fonctions samedi 8 décembre 2012, le président Mamadou Sarr. Ce dernier révèle pourtant rester en poste jusqu’à la prochaine Ag.(Publié dasn Tout le Sport (TLS, Sénégal))

Gaëlle YOMI

Yatma_karate Yatma Lô

En conclave samedi 8 décembre 2012, le comité directeur de la Fédération sénégalaise de Karaté a voté pour la démission de Mamadou Sarr du poste de président de l’instance. De 10h à 20h les membres du Cd ont du plancher sur « la motion de défiance demandant au président Sarr de démissionner pour incompétence». Motion introduite par 5 membres du bureau fédéral vendredi dernier. Les travaux, pilotés par le président Sarr lui-même, n’ont pu aboutir à un compromis.  « A 20h, Mamadou Sarr a  donc décidé de lever la séance. Ce que nous avons refusé. Il s’est  retiré avec certains de ses soutiens», relate un membre du Cd. La réunion se poursuivra ainsi avec 17 membres sur 23. Ces derniers décident alors de procéder au vote pour démettre ou non le président Sarr de ses fonctions. «A  la majorité de 15 oui pour son départ, 2 nuls et 6 absences qui n'ont pas participé au vote sur un total de 23 membres présents au comité directeur, nous vous informons que Monsieur Mamadou Sarr a été demis de ses fonctions de président de la Fédération sénégalaise de karaté-do, à compter de cette date», indique un communiqué de Yatma Lô, jusqu’à lors deuxième vice-président de la fédération. La note précise ensuite que «les membres présents ont désigné Monsieur Yatma Lô pour assurer l'intérim jusqu'à la prochaine Assemblée générale (Ag)».

Une situation que le président Mamadou Sarr ne cautionne pas. Il indique que la seule décision « officielle » du Cd est « que l’actuel président (lui, Ndlr) reste en poste jusqu’à la tenue de la prochaine Ag. Je ne vais pas rentrer dans les détails car je suis en deuil comme tout le pays (suite au décès du Khalife général des Tidianes, Serigne Mansour Sy, Ndlr). C’est vrai que j’avais promis  une conférence de presse après la réunion du Cd de samedi, je le ferai en semaine».  Pour rappel, il est reproché à Mamadou Sarr sa mauvaise gestion de la participation sénégalaise aux derniers championnats du monde, son immixtion dans la sélection des combattants et l’exclusion de l’arbitre Ndoumbé Fall de la fédération internationale de Karaté.