Gaëlle YOMI

TAEKWONDO-TAMSIR-EN-ROUGE-ET-ROMAIN-TROLLIET-EN-BLEU

 

La famille du taekwondo sénégalais se dirige vers deux Assemblées générales complexes. Mis en garde dans un premier temps par le Collectif pour le Renouveau du Taekwondo (Crt), les fédéraux ne sont pas près de calmer le courroux des clubs membre de cette entité. En effet, en direction de l’Ag extraordinaire du 12 janvier et celle  ordinaire du 13 janvier, les 47 clubs de ce collectif dénoncent les lenteurs administratives. «Nous avons reçu les rapports le 5 janvier, soit une semaine au lieu de deux avant l’Ag. En plus, ils nous ont balancé ça par mail sous format Pdf. Pourtant au Sénégal tout le monde n’a pas facilement accès à Internet. Nous avons tenu une rencontre avec le collectif de la réforme du Taekwondo qui a la même ambition que nous (collectif pour le renouveau du Taekwondo, Ndlr) et avons décidé d’étudier ces documents malgré les manquements», renseigne El Hadj Ndiamé Ndiaye, chargé de communication du Crt.

Par ailleurs, Ndiamé Ndiaye révèle que le collectif compte rejeter les textes lors de l’Ag extraordinaire du 12 janvier. « Puisque c’est notre devoir, nous ferons des propositions à ces textes et si ça ne passe pas nous n’excluons pas de les rejeter. Déjà la fédération nous a envoyé les rapports datant de 2009 car on n’avait pas eu d’Ag. Ça fait trop de choses à examiner. Nous sommes prêt à faire changer les choses