Avant l

moubarak-lo

a tenue de l’Assemblée générale de la Fédération sénégalaise de Taekwondo, des voix s’élèvent pour prévenir les responsables contre toutes dérives. Réunis depuis le 18 décembre, au sein du Collectif pour le Renouveau du Taekwondo (CRT), ces membres ont des griefs contre l’instance dirigeante. «Cela fait un an que nous n’avons pas tenu d’Ag. La fédération est gérée par 3 personnes avec le président Moubarack Lô qui a délégué ses pouvoirs au 1er vice président qui assure l’intérim. Autrefois, il y avait la tenue de 8 compétitions annuelles, cette saison seule la coupe de l’ambassadeur de Corée a eu lieu. Moubarack Lô a abandonné le navire pour ses priorités politiques.  Sans compter qu’il a traité Bineta Diédhiou d’impolie», déballe El Hadji Ndiamé Ndiaye, chargé de la communication du collectif. Ce dernier révèle par ailleurs que la fédération qui a  notifié hier, la tenue de  l’Ag pour le 12 ou 13 janvier prochain l’a faite suite à leurs menaces. «A présent, nous souhaitons qu’on respecte les délais de 15 jours nécessaires pour envoyer les rapports à étudier à l’Ag. Sinon, nous convoquerons une Ag extraordinaire».

En réactionà ses détracteurs, la Fédération, par la voix de son Secrétaire général, Ababacar Fall, a apporté certaines précisions.«Le Comité directeur s’est réuni le 8 décembre et a décidé de convoquer l’Ag sans pression aucune. Nous avons organisé les championnats du Sénégal, la coupe  nationale, les championnats universitaires entre autres, donc ils ne maîtrisent pas ce qu’ils disent, explique-t-il. L’Ag se passera dans les normes. Des membres du comité directeur se sont retirés c’est vrai, mais le travail continue».

Gaëlle YOMI