En catégorie de -60kg, Magatte Seck est fin prête pour accrocher une médaille aux championnats du monde qui s’ouvrent ce mercredi 21 novembre 2012 à Paris Bercy.(Publié dans Tout Le Sport, TLS)

Gaëlle YOMI

224556_544939812186584_150215187_n

Après une semaine d’acclimatation à Paris, la délégation sénégalaise attaque la compétition aujourd’hui. Des 9 combattants sur place, la principale chance de médaille nationale, Magatte Seck, est d’attaque. Epargnée par les blessures, la « Lionne », basée depuis 10 mois entre Besançon (France) et la Suisse, vise la plus haute marche du podium. A en croire le chargé de communication de la délégation sénégalaise, Yatma Lô, son moral est au beau fixe même si elle se sait attendue dans la catégorie des -60kg. «Magatte est en confiance parce que pour la première fois elle prend part au mondiaux avec des compétitions de haut niveau dans les jambes. Sa préparation individuelle lui a permis de murir. Dans le passé, elle se disait que ses adversaires ne la connaissaient pas, pourtant c’était faux. Une fois qu’elle a décroché le Bronze aux mondiaux 2003, les autres pays l’ont fiché.»

La karatéka a donc pris conscience de son potentiel et peut dorénavant se «gérer seule». En dehors de Magatte Seck, malgré une équipe diminuée, Yatma Lô, par ailleurs vice-président de la fédération, veut croire à un exploit des autres combattants. «C’est clair que nous espérons au moins un podium avec Magatte et les 3 autres expatriés. Toutefois, nos jeunes peuvent créer la surprise. Idrissa Bâ, Amy Mbaye, Mouhamed Ndiaye ont participé aux mondiaux Juniors». Face à une participation record de 100 pays à cette 21ème édition des championnats du monde, les « Lions » n’ont pas d’autres choix que de surprendre. La seule médaille d’or  mondial du Sénégal remonte en 2000 avec Mamadou Aly Ndiaye.

Pour les cinq jours de compétition (du 21 au 25 novembre) 16 titres seront décernés aux combattants et techniciens. En kata (démonstration technique) et en combat (5 catégories). La fédération internationale de Karaté (FIT) compte sur ces mondiaux pour convaincre le Cio de valider la candidature de cet art martial comme discipline olympique.

Equipe du Sénégal

Dames :