Le derby ouest africain entre le Sénégal et le Mali  est au menu de la finale de ce samedi soir au stadium Marius (18h). Pour le match de la troisième place, le derby Maghrébin mettra aux prises l’Egypte, championne sortante, à la Tunisie.

IMG_9339Sénégal/Tunisie

 

A domicile, le Sénégal n’a pas tremblé pour se hisser  en finale en s’imposant contre la Tunisie (42-35). Moins flamboyantes que lors du choc face à l’Egypte mercredi dernier, les sénégalaises ont tenu le cap tout au long de la partie avec une défense moyenne. Il faut dire qu’elles ont été bien aidées par des tunisiennes maladroites aux lancers francs et sur des attaques toutes faites. Les protégées de Gharbi Walid étaient pourtant parvenues à réduire la marge de manœuvre de Yacine Diop, l’atout majeur du  5 major sénégalais. Malgré ce dispositif, Yacine porte ses partenaires au bon moment dans le troisième quart temps. Le Sénégal mène (24-20), la pivot Adja Ndiaye se blesse et les Tunisiennes en profitent pour recoller au score (24-24). Il reste trois minutes à jouer. Yacine Diop étale sa  classe : interceptions, passes minutieuses pour ses partenaires aux tirs primés, 40% d’adresse aux  lancers francs, team Sénégal s’envole (31-26). Yacine est la  meilleure marqueuse de sa formation avec  12 points contre 15 pour Hamrouni Houda, celle par qui la Tunisie tentait de rester dans le match. Tellement ses partenaires avaient peur de prendre leur responsabilité au shoot, elle était donc la dame à tout faire. Et comme a su le rappeler son  coach en conférence d’après match « on ne peut pas rater autant de lancers francs et espérer gagner (10/18 au Lf , 1/11 à trois points, Ndlr ) ».  Scores aux différents  quarts temps (11-10, 21-18, 31-26, 42-35).

IMG_9369Egypte -Mali

 

Dans la seconde demi-finale, le Mali a pris sa revanche face à l’Egypte après avoir perdu d’entrée contre cette même formation en ouverture du tournoi. La dream team égyptienne s’est grippée après une bonne entame de match où elle disposait de 10 points d’écarts avant de se faire remonter et dépasser à la mi-temps, (27-30) pour le Mali. Le scénario est le même que lors du match de poule mais cette fois-ci les maliennes négocient bien le troisième quart temps avec une Aminata Traoré présente sur tous les rebonds (offensifs et défensifs). Soraia Degahdy  est muselée et la capitaine égyptienne Reem Moussa tente de garder ses coéquipières dans le match. Hélas sans succès ! Le Mali décolle dans la dernière manche et ce malgré un sursaut d’orgueil de Soraia qui enchaine : tirs primés et lancers francs. Cela ne suffira pas puisque derrière, elle commet autant  de fautes. Les maliennes ne se font pas prier pour transformer leurs lancers francs. L’Égypte ne défendra pas son titre et s’incline (54-69).

Feu au stadium !

IMG_9346

 

Les deux matchs de ce samedi  29 septembre 2012, promettent d’être  explosifs dans ces derbys sous régionaux. Sénégal-Mali est sous le signe d’une triple revanche de part et d’autres. La première, la défaite du Mali en match de poule après avoir mené par 20 points d’écarts. Ensuite, l’éternel affront laissé par les séniors lors de la finale de l’Afrobasket 2007 (remporté par le Mali à Dakar), et 2009 (remporter par le Sénégal à Madagascar). Le match sera sous haute tension même –ci les deux formations ont déjà leur ticket en poche pour le mondial U19 2013. Vivement que la sécurité soit au point. Le Sénégal ne s’était plus  hissé en finale de cette catégorie depuis 1985. De l’autre côté, le Derby Maghrébin s’annonce moins tendu mais,  les Tunisiennes ont aussi une revanche à prendre après la défaite en phase de poule. Reste à savoir si les égyptiennes auront le moral après deux revers consécutifs dans le tournoi. Soraia et compagnie gagneraient à puiser un peu d’énergie auprès de leur capitaine Reem Moussa, toujours combative et déterminée même dans l’adversité. C’était le cas face au Mali en ½.

MVP du tournoi : Yacine Diop / Soraia Degahdy ?

IMG_9373Traduction (Yacince c'est pour toi)!

La clôture du tournoi ce samedi sera également l’occasion de désigner la Mvp (meilleure joueuse) de la compétition. Un trophée qui devrait normalement terminer entre les mains de l’une des deux filles qui ont le plus régalé le public. A savoir : Yacine Diop du Sénégal ou Soraia Degahdy de l’Egypte. Possible petite faveur de pronostic pour Yacine qui se trouve en finale (comme affirme le fan en photo J). Soraia était déjà Mvp de l’Afrobasket U16  à domicile à Alexandrie. Toutefois, ces demoiselles peuvent se faire damer le pion par l’excellente malienne Aminata Camara qui est également dotée d’un talent et d’un potentiel extraordinaire.

Gaëlle YOMI