L’affiche de la troisième journée de la compétition a tourné en faveur de l’Egypte dans le derby Magrhébin face à la Tunisie (67-53).

IMG_9108

 

Sur le parquet, la rencontre a tenu toutes ses promesses avec deux formations qui ont assuré le spectacle. Les Egyptiennes se présentaient avec deux victoires en autant de sorties contre une seule pour leur adversaire. Les Tunisiennes se lancent parfaitement dans la partie en faisant déjouer les deux éléments forts du cinq Major égyptien. Ola El Temsahi et Soraia Deghady. Ces dernières qui avaient survolé la précédente rencontre sont prises en tenailles. A la fin des deux premiers quarts temps elles enregistrent respectivement 0 et 2 points, seulement. La défense tunisienne est bien en place et grâce à son pivot Hamrouni Houda (7points), le tableau d’affichage  indique (16-14 et 29-25) pour la Tunisie. Privé de ses deux ailières, l’Egypte parvient à réduire la distance grâce à sa capitaine Reem Moussa (comme quoi elle ne s’exprime pas seulement bien !  voir Ps de l’article http://gaelleyomitotti.afrikblog.com/archives/2012/09/23/25168540.html).

En seconde période, le coach Haytha Eid relance son duo de choc Ola et Soraia.  C’est parti pour le show time de Soraia. Contrairement à Ola elle parvient à se relancer dans son match. L’avance des tunisiennes, fond, grâce à un tir primé de Soraia l’Egypte passe devant au tableau d’affichage pour la première fois du match (43-42). La fin du troisième quart tourne à leur avantage avec 3 points de plus (45-42). Dans l’ultime quart, l’inévitable Soraia dégaine deux tirs primés avant de voir sa capitaine suivre son exemple. La Tunisie prend l’eau, l’attaque ne fonctionne plus (60-43) pour l’Egypte. Les  Blancs et Noirs vont gérer leur avance et s’imposer (67-53). Elles assurent mathématiquement leur qualification pour les demi-finales. Dans les autres rencontres du jour le Mali domine l’Angola 55-37et le Sénégal marche sur le  Kenya 84-32.

Une femme dans le match : Soraia Deghady

IMG_9152

 

Elle a été incontestablement la dame providentielle pour ses partenaires. Malgré un marquage spécifique sur elle, durant les deux premiers quart temps elle a pu revenir au top. En conférence de presse, la jeune fille affirme n’avoir jamais douté. « Il y a eu une grande pression sur moi en début de match mais j’ai toujours eu confiance que je pouvais faire la différence. En seconde période il y avait moins de pression sur moi et j’ai pu produire mon meilleur basket. J’ai été patiente ». Elle termine meilleure marqueuse avec 20 points. Pour info,  la protégée de Haytham Eid  est un talent en plein éclosion car elle était « MVp de l’Afrobasket U16 à Alexandrie en 2011 », indique le chargé de communication de Fiba Afrique, Lamine Badiane.

Fair Play

IMG_9168Gharbi Walid

Au-delà du derby Maghrébin, l’Egypte et la Tunisie ont fait montre de fair-play sur et en dehors du terrain. En effet, étant plus à laisse en Français que son homologue Egyptien, l’entraîneur Tunisien Gharbi Walid s’est spontanément mué en traducteur pour la joueuse égyptienne qui s’exprimait en Arabe. Good !

Insolite: on soude le panier! 

 

IMG_9174No comment! 

 

Gaëlle YOMI

Classement 3ème journée afrobasket u18 féminin


1e Sénégal (6pts, +192, -131), 2) Egypte (6pts, +196, -139) , 3e Mali (4pts, +150, -144), 4e Tunisie (4pts, +176, -169), 5e Angola (4pts, +137, -176), 6e  kenya (3pts, +125, -217)