La victoire est impérative pour les  «Lionceaux»

 

La sélection nationale du Sénégal a raté son baptême de feu dans cette compétition, en s'inclinant face à l'Egypte (1-2) lors de la première journée. Pour espérer continuer l'aventure, le faux pas est interdit face au Burkina ce mardi 11 janvier 2011.

lionco

 

Après la défaite face à l'Egypte ce samedi (1-2), le Sénégal affronte le Burkina Faso dans une rencontre aux allures de finales. Les protégés de Boucounta Cissé qui visent le trophée sont contraints de gagner, au pire de ne pas perdre pour conserver leur chance de qualification en demi-finale. Pour se faire, les partenaires d'Ibrahima Ndiaye, auteur du premier but sénégalais à une phase finale de Can, devront mieux gérer le match que face aux jeunes pharaons. Les «Lionceaux» avaient maîtrisé la première mi-temps en ouvrant le score grâce à Ibrahima Ndiaye à la 20e minute. Sur une pelouse abîmée, ils se feront rejoindre et distancer en seconde période par les Egyptiens.

L'adversaire de ce mardi sort également d'une défaite face au pays hôte (1-2). Les Burkinabés ont inscrit leur but sur penalty et ont l'avantage d'être plus expérimentés que les Sénégalais, avec six participations à la Can. Pour gagner, les «Lionceaux» devront produire du jeu et rester concentrer pour ne pas vendanger les occasions qu'ils auront. Le climat pluvieux qui prévaut actuellement à Kigali est également un facteur limitant mais, les joueurs tentent de s'y acclimater depuis le 1 janvier. Le fait d'évoluer en première heure pourrait aider les «Lionceaux» à s'en sortir. Le second match de cette poule A, oppose l'Egypte au Rwanda à 13h30. Dimanche, dans la poule B, le Congo s'est payé la Gambie, championne en titre (3-0) et la Côte d'Ivoire a battu le Mali.

Gaëlle YOMI