CAF_2010

Depuis quelques années, la Confédération Africaine de Football (Caf) procède a un examen d'Irm (Image par résonance magnétique) pour vérifier l'âge des joueurs qualifiés aux compétitions de petites catégories. Si l'objectif est la transparence, il parait illogique que l'instance dirigeante du football africain laisse les éliminatoires des Can se dérouler sans effectuer ces tests. Et pour la dernière étape, elle vient en sapeur pompier. Alors, que fait-on des équipes qui ont été éliminées par des adversaires plus âgés? Les dès sont pipés des le départ et la lutte contre la fraude sur l'âge doit se faire à la base. Cette situation a généralement pour conséquence de ternir l'image du football africain. Lors de la Coupe du monde junior organisée par le Nigeria en 2009, onze joueurs avaient été recalés côté Nigérians contre 19 côté Gambiens. Ces joueurs qui sont victimes d'un système voient aussi leur rêve se briser au dernier moment, comme c'est le cas des sept Maliens recalés après avoir offert la qualification à leur pays.

 

 

Gaëlle YOMI