Six «Lionceaux» présents au premier galop

 

Pour son premier match après sa première qualification à une Can des Cadets, c'est une équipe sénégalaise en plein repérage qui va affronter le Brésil en pleine forme, samedi 11 décembre 2010 à Léopold Sédar Senghor. 

cadet_joie

Sur les vingt-trois joueurs convoqués par le sélectionneur national cadet, pour prendre part à la rencontre de samedi prochain, face au Brésil, seul six ont répondu présent lors de la première séance d'entraînement tenue, hier, au stade Demba Diop. Le patron de la tanière explique, que la liste des joueurs a été communiquée tardivement à la presse. «La presse n'a pu publier la liste qu'aujourd'hui (hier, mercredi, Ndlr). Pourtant nous avons déposé la liste à la fédération avant lundi», a d'ailleurs indiqué Boucounta Cissé. La séance a donc consisté à revoir les fondamentaux techniques pour les six éléments que sont : Birame Ndoye, Rémi Nassanla, Malick Ndiour, Roger Gomis, Momar Diom et Abdoulaye Diouf.

Le staff technique compte avoir l'équipe au complet dès ce matin (8h-10h). Les «Lionceaux» disposent donc de 48 heures pour être prêt à en découdre avec les jeunes brésiliens. Ainsi, l'objectif est de trouver ses repères en vue de la Can qui démarre le 8 janvier 2011 au Rwanda. «Nous jouons constamment avec 15 joueurs. Il ne reste que 6 places à prendre pour aller à la Can. Nous ne savons pas grand chose du Brésil. Mais, il pratique un football spectaculaire et nous jouerons pour apprendre», déclare Boucounta Cissé.

 

La «Selecao» prête pour la samba

bresssssss

En terre sénégalise depuis mardi soir, la sélection cadette brésilienne s'est entraînée, hier, au complexe Dakar Sacré Coeur. Avec une délégation de 17 joueurs, la «Selecao» a procédé à une petite séance de décrassage. L'entraîneur Emerson Avila explique à ce sujet que son équipe revient d'un tournoi aux Etats-Unis et que c'est ce dont ses éléments avaient besoin pour remédier à la fatigue. Par ailleurs, il a clairement indiqué qu'ils que ses ouailles étaient là pour la gagne. «Nous sommes là pour offrir un bon spectacle au public sénégalais. Lorsque le Brésil descend sur le terrain c'est pour la victoire. Peu importe la catégorie», prévient Emerson Avila. Même s'il avoue ne rien connaître du jeu des «Lionceaux», il est convaincu que la confrontation offrira du spectacle.

En outre, ils ont été accueillis comme des stars par les élèves de l'académie de football Dakar Sacré Coeur. Chaque membre de la délégation brésilienne a reçu un baobab en miniature symbolisant l'emblème du Sénégal.

Gaëlle YOMI