Les «Lionceaux» démarrent la préparation ce samedi   

 

Après sa qualification historique pour une phase finale de la coupe d'Afrique des nations en catégorie cadette, les «lionceaux» entament leur préparation ce samedi en vue des joutes rwandaises du 8 au 22 janvier 2011.

cadet_joie

«Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt», la sélection nationale cadette compte mettre cet adage en pratique pour bien figurer lors de la Can Rwanda 2011. Ainsi, elle démarre sa préparation ce samedi 4 décembre pour la compétition prévu du 8 au 22 janvier 2011. Les protégés de Boucounta Cissé qui sont logés dans la même poule que le Rwanda, l'Egypte et le Burkina Faso envisagent une préparation en deux phases. «Notre planning tient en deux étapes, dont la première sera ponctuée par le match amical face au Brésil le 11 décembre. Ce match rentre dans le cadre des activités du Festival Mondial des Arts Nègres (Fesman)», explique le sélectionneur national. Quant-aux enjeux de cette rencontre, l'entraîneur parle de «match de gala». Alors, les autres éléments du groupe n'ayant pas pris part au jeu durant la phase des éliminatoires pourront être supervisés.

La seconde phase de préparation est prévue du 12 au 30 décembre2010 avec le désir du staff technique de disputer deux matchs amicaux. «Pour bien aborder la Can, il nous faut rencontrer des équipes qualifiées à cette compétition. Nous espérons décrocher des matchs contre le Mali et la Gambie (champion en titre, Ndlr). Le fait de jouer la Gambie une deuxième fois en amical, peut aussi bien être un avantage qu'un handicap», indique Boucounta Cissé.

Avec pour objectif d'atteindre le dernier carré et disputer ainsi le mondial de la catégorie, le Sénégal doit bien débuter face à l'Egypte lors de son baptême du feu. Le technicien en est conscient mais, précise ne craindre aucune équipe. «Le premier match sera déterminant pour l'équilibre du groupe. Néanmoins, nous n'avons peur de personne. Nous comptons sur notre combativité et le talent de nos joueurs pour réaliser une bonne performance».

Les frais de préparation des «Lionceaux» étant pris en charge par la présidence de la République, il y a des chances que le planning du staff technique soit respecté.

Gaëlle YOMI